Bon, les choses bougent pas mal de mon côté depuis plusieurs semaines et je n’ai même pas eu l’occasion de vous raconter deux/trois trucs de mon dernier séjour à Petiteville.

Donc en avril, je suis allée quelques jours rejoindre mes parents à Petiteville. Depuis longtemps, nous parlions de faire une longue balade en vélo parce que le vélo, c’est sympa et parce que le garage de la maison de Petitville est encombré de bicyclettes dont on ne se sert jamais. Oui, parce que mon papa achète des vélos. Il va dans des vides-greniers, des brocantes et il achète des vélos pour une poignée d’euros et les retape. Résultat : on a plus de bicyclettes que de membres de la famille…mais en même temps, on a surtout des vélos de course masculins que seul mon père voire mon frère peuvent utiliser !

Bref. La veille de notre randonnée, j’inspectais les vélos avec ma mère, notamment les 2 seuls VTT (un pour homme et un pour femme) que nous avons. J’ai dit « Zut, sur le VTT femme, il n’y a pas de porte-bidon, ça va être chiant de porter la gourde dans le sac à dos. » Ma mère m’a regardé stupéfaite : « De toutes façons, c’est moi qui prend le VTT femme et ton père prend l’autre. »

Et moi, j’ai quoi ?

Ma mère a désigné du doigt une bicyclette en disant « Ben, tu prends le tiens ! »

Le mien.

Le vélo mauve.

Bon, OK, avant toute chose, je tiens à dire que si ce vélo a été à moi à une époque c’était il y a TRES longtemps. Je pense que j’étais au collège quand on me l’a offert. A l’époque je voulais un vélo de FEMME. Donc, j’en avais choisi un mauve et blanc avec un joli panier devant. Il avait même un cache pour protéger les plateaux pour ne pas se salir les jambes (ou les socquettes blanches) et une grille en plastique blanc sur la roue arrière pour ne pas que la jupe se prenne dans les rayons (comme si j’avais l’idée de faire du vélo en jupe !!!). Un vrai vélo de femme. Je dois avouer que dès le lycée, je suis repassée au VTT car le vélo mauve est hyper lourd et pas du tout adapté aux terrains un peu accidentés (= chemin de terre, cailloux, etc.) J’ai fait l’acquisition d’un VTT rose fushia (ouais no comment sur la couleur) que j’ai bien usé puis prêté à mon frère lorsqu’il s’est fait volé le sien il y a quelques années et qu’il avait besoin d’un vélo pour aller bosser. Pour mon frère, il était hors de question de se montrer publiquement assis sur un vélo rose alors il l’a repeint en noir. Depuis, il m’a rendu le VTT, la peinture noire s’écaille de partout et le rose refait surface. Le VTT est logé dans ma cave à Banlieueville et aurait besoin de nouveaux pneus, d’une nouvelle selle et d’une réparation du dérailleur.

v_lo

THE Vélo!!!

Mais revenons-en à la belle bicyclette mauve de femme, en cette veille de randonnée cycliste…j’ai regardé de plus près l’engin et ai constaté quelques modifications : le protège-chaîne avait disparu, ainsi que le protège-jupe et le panier avait migré de l’avant du vélo vers l’arrière…apparemment, d’autres l’ont utilisé ces dernières années…sûrement une copine de mon frère. Je suis restée perplexe un bon moment devant la bicyclette…comme mes parents osaient-ils me faire ça ? Se prendre les deux VTT et me refourguer le vélo le plus lourd et le plus ringard de la Terre ? J’allais en prendre pour des années de psychanalyse…

paris_roubaix

Paris-Roubaix???

Dès le lendemain, en route pour la balade et première impression, mon vélo n’est PAS DU TOUT adapté aux chemins caillouteux. Ca tremble de partout, je fais 2 fois plus d’efforts que les autres et en plus, il n’y a pas de dérailleur alors je mouline comme une folle pour avancer.

canal

Je marche sur l'eau!

MAIS ! Le vélo mauve a beau avoir les défauts que l’on sait, il conserve un avantage non négligeable : la bonne grosse selle de mémère, bien large et bien confortable. Et lorsqu’au bout d’une heure de randonnée ma mère a commencé à se plaindre du VTT qui lui faisait mal aux fesses, j’ai bien rigolé !!!

joie

Les joies du vélo!