Bon, on dirait que je me fais rare sur ce blog. Mais que voulez-vous, maintenant que j’ai un boulot, je vais avoir moins de temps à vous consacrer…et alors quand j’aurai un mec, ben là, ciao, vous n’entendrez plus parler de moi !

Meuh non, je plaisante.

De toutes façons je ne suis pas prête de trouver un chéri, c’est moi qui vous le dis. J’aime bien avoir des « dates » avec McCoincé McDreamy mais j’avoue que ça ne débouche jamais sur grand-chose. C’est assez drôle en même temps…je suis pas sûre qu’il se mette en mode séduction lorsque nous passons des soirées ensemble…où alors c’est qu’il compte sur son charme naturel…mais bon, on ne peut pas dire qu’il m’envoie beaucoup de signaux…par contre, à la fin de chaque date, il propose toujours de se revoir, il relance la machine…ce qui fait que pour moi de McDreamy il est en train de passer à McTordu…

Et puis, vous allez rigoler mais Pierre, le Français du Japon, a redonné signe de vie depuis quelques semaines pour me dire qu’il débarquait à Paris dans 3 semaines pour un stage de formation de quelques jours. Aaaaaaah…ben moi, Pierre, j’avais un peu lâché l’affaire vu la distance qui nous sépare et le silence radio dans lequel il m’a plongée depuis son retour au Japon…eh bien, s’il était si silencieux c’est parce qu’il s’est démené pour s’organiser des retours à Paris et des situations dans lesquelles il pourrait me revoir, comme ce stage de formation en février. Mais mieux encore, il va bosser dans le même centre que moi au mois de juillet. C’est une université d’été, nous logeons tous sur place : stagiaires et intervenants, ce qui fait que nous sommes ensemble 24/24, 7/7. Là, vous vous dîtes « Super pour Marion, elle va pouvoir passer plein de temps avec Pierre ! ». Eh bien moi, je vous dis que c’est plutôt la merde en perspective puisque McDreamy sera là aussi ! Eh oui, 2 semaines à vivre avec Pierre ET McDreamy…j’en ai parlé à une amie qui m’a déclaré « Whaou, c’est super, ils vont se battre pour toi ! » mais moi, je vois plutôt venir le fait que finalement, je ne vais finir avec aucun des deux !

Cela dit, je me pose depuis quelques temps la question suivante : Ai-je vraiment envie d’être avec quelqu’un ? Parce que, bon, oui, c’est sûr que des fois ça serait cool de partager des rires, des histoires, des repas, des trips avec quelqu’un, oui ça serait bien agréable d’avoir quelqu’un pour me faire des câlins, des bisous et plus évidemment…mais parfois, je me dis que la vie de couple ne me manque pas tant que ça. Hier soir, avec mon ami Marco (celui du voyage à Budapest), nous sommes allés à la pendaison de crémaillère d’un couple d’amis. Il y avait là, des gens que je connais depuis des années, certains depuis l’école primaire mais je n’avais plus revu la plupart depuis près de 5 ans. Marco et moi étions les seuls célibataires, c’est d’ailleurs pour cela que nous étions venus ensemble : pour être plus forts. En regardant tous ces gens : les gars qui avaient tous pris une quinzaine de kilos au cap de la trentaine, tous bien installés en couples dans leur appartement dont ils remboursaient les traites, dans leur boulot qu’ils occupent depuis quelques années, dans leurs habitudes quotidiennes : grosse bouffe, bon vin et surtout jamais de sport, je me disais qu’ils commençaient tous à ressembler vachement à leurs parents. Et en même temps, c’était pas vraiment un problème, ils avaient l’air très heureux comme cela et c’est probablement à cela qu’ils aspirent, en tous cas je leur souhaite. Mais, franchement, je me sentais différente…pas envie d’être coulée dans ce moule…

Je pense que je me suis pas mal conditionnée dans le célibat et que j’y trouve mon compte, somme toute…bon, je remarque que j’ai changé quelques habitudes. Par exemple, avant, pendant les soldes, je m’achetais toujours une nuisette sexy en satin et en dentelle eh bien là, cette année, je me suis achetée un gros pyjama en polaire avec des petites souris dessus. Il est tellllllement confortable, que parfois, le matin, je me fais violence pour l’enlever. C’est grave docteur ?

Ben, ouais, parfois je trippe d’être seule. Prendre un bain parfumé avec un petit verre de Chardonnay le dimanche soir en écoutant le Masque et la Plume à la radio sans que personne ne me dérange, je trouve ça plutôt sympa. Et vous savez ce qui est super cool, là ? C’est que justement, aujourd’hui, c’est dimanche !