Hier soir, apéro improvisé chez mon ami Pilou. La soirée s’est d’ailleurs poursuivie en restau. Pilou est un ami de longue date qui a beaucoup changé ces dernières années et qui me surprend d’ailleurs beaucoup. Mais là n’est pas la question.

Au cours de la conversation au restau alors que je confie à Pilou, mes projets (Trouver Boulot, Trouver Homme, Faire Enfants), mes angoisses (Pas de boulot, pas d’homme, pas d’enfant) et mes passions (Sex toys et blog), je lui fais remarquer que je suis une fille très ambiguë. En fait, et ça fait des années que je le remarque, chaque trait de ma personnalité, chaque besoin, chaque défaut est toujours compensé chez moi par son contraire. Je m’explique :

Je suis une fille assez bordélique, je peux laisser la vaisselle sale s’empiler dans l’évier pendant 4 jours ou laisser traîner des piles de vêtements dans ma chambre mais, en même temps, dans mon travail, je suis super organisée et ordonnée. Mes collègues admirent toujours mes préparations de cours super claires, les documents que je donne aux étudiants, mon fichier où je rassemble les résultats des élèves etc. Autre exemple, je suis une fille très sociable, j’adore rencontrer des gens de tous milieux, de tous les âges, de toutes nationalités et ma compagnie est souvent très appréciée (pardonnez ce manque de modestie). En même temps, je peux être quelqu’un de très solitaire, j’ai besoin de me retrouver seule fréquemment, quitte à partir en vacances sans personne et faire de longues randonnées à PetiteVille ou en Angleterre. Bon, vous saisissez le principe ? J’explique donc à Pilou que je suis un peu le Ying et le Yang, Pilou répond qu’il aurait plutôt dit la Force et son côté obscur…chacun ses références, lui est plutôt Yoda et moi plutôt…Yoga.

Bref tout ça pour dire que dans mes ambitions de vie, dans ma façon d’appréhender les choses, j’essaie de combiner la femme sexuellement épanouie qui est en moi et la maman potentielle que j’aspire à devenir. En gros, je suis à la fois Carrie Bradshaw dans Sex and the City et Caroline Ingalls dans la Petite Maison dans la Prairie. Pour résumer, j’aspire à être Docteur Quinn (Une femme indépendante financièrement et accomplie professionnellement, avec des enfants beaux et pas trop cons et un mec d’enfer). Par conséquent, aux deux extrémités de ce continuum armoniesque, il y a deux femmes : l’amante et la mère et ces deux femmes semblent faire peur aux hommes. Je m’explique :

Une femme de (bientôt) 28 ans qui veut une relation de couple durable et harmonieuse et qui souhaite faire des bébés, cela effraie beaucoup de garçons du même âge. La preuve, plusieurs de mes amis masculins sortent avec des jeunettes de 20 ans. Quand je leur demande comment ça se passe avec leur copine, ils me répondent : « Super bien, c’est pas prise de tête » ou « Génial, c’est tranquille » ce qui signifie, elle est trop jeune pour vouloir se marier ou faire des gosses et donc ne me demande pas de m’engager. Je vois d’ici, mes lecteurs masculins bondir sur leur écran et hurler « moi, je ne suis pas comme ça » (Bidouille, Mathieu…) mais n’allez pas me faire croire que tous les garçons exceptionnels sont des lecteurs de mon blog tandis que tous ceux qui ont peur de s’engager sont les mecs que je rencontre, la vie serait trop mal faite. L’autre facette de ma personnalité, la femme qui parle de sexe sans trop de pudeur (et sans être vulgaire) semble effrayer aussi. Je ne voudrais pas passer pour une fille hyper exigeante sexuellement et insatiable, une fille qui impose qu’on lui fasse l’amour pendant 5 heures, dans toutes les positions avec des vibromasseurs entre les orteils et qui s’attend à avoir au moins 7 orgasmes (Yojik, si tu lis ces lignes…). Loin de là. L’homme, semble-t-il, craint souvent de « ne pas assurer », mais qu’il se rassure, je ne suis pas une tortionnaire sexuelle, juste une jeune fille qui aime aborder le sujet…théoriquement et expérimentalement.

Bref, si tu veux des enfants tout en restant sexuellement épanoui, si tu es non fumeur (pour plaire à ma mère), si tu supportes les vieilles râleuses (Mémé, ma voisine) et les jeunes aigries (ma sœur mais on ne la verra pas souvent, t’inquiète), si tu as une prédisposition pour le jardinage artistique et les soirées chips et séries américaines…N’aie pas peur de moi !!!!